Le plus vieil arbre du monde connu est un sapin âgé de plus de 9 550 ans. Il a été découvert par les chercheurs suédois dans le nord du pays.


Le plus vieil arbre du monde appartient à une espèce utilisée traditionnellement pour décorer les foyers européens pour les fêtes de Noël : l'épicéa commun.
Il est plutôt modeste : haut de seulement 4 mètres, il ressemble à un sapin de Noël dégarni. Aucun rapport avec l'un des plus vieux arbres du monde, un cyprès (Cupresaceae) de près de 5 000 ans qui se trouve en Iran et dont le tronc fait 18,6 m de diamètre avec des branches de 4,5 m de diamètre !
Ici, c'est l'âge du système racinaire de l'arbre qui permet à ce sapin de détenir le record du plus vieil arbre du monde : 9 550 ans ! Selon une équipe de chercheurs suédois menée par Leif Kullman, professeur à l'Université d'Umeå.
Découvert en 2004, cet épicéa est situé sur la montagne de Fulufjället en Suède, dans la province de Dalécarlie.
"Cet arbre pousse au pied d'une montagne (1 185 m au-dessus du niveau de la mer), à une altitude de 910 m", a annoncé à RIA Novosti Lars Hedlund, du Département de contrôle écologique du Dalarna, province du nord du pays, et dont les experts procèdent, conjointement avec leurs collègues du Jamtland voisin, à l'inventaire des forêts régionales
Selon M. Hedlund, les échantillons prélevés sur les racines de cet arbre et de deux autres sapins ont été envoyés à un laboratoire de Miami, aux Etats-Unis. C'est en mesurant leur teneur en carbone 14 par rapport aux isotopes de carbone stables que les chercheurs américains ont pu dater les différents sapins étudiés.
En effet, Lars Hedlund a expliqué qu'il était impossible de définir l'âge de ces sapins en comptant les anneaux des troncs : en général, les "sapins mesurent à peine deux mètres, leurs troncs ont 10 à 20 cm d'épaisseur, et leur croissance n'a commencé qu'avec le réchauffement du climat, avant c'étaient des buissons", a indiqué le scientifique.
Le professeur Leif Kullman, un des grands experts suédois en matière de forêt, a noté de son côté que ces sapins avaient commencé à croître dès le début du XXe siècle et qu'ils pouvaient faire partie des arbres les plus vieux de la Terre.
"Ils ont de jeunes pousses qui pourraient avoir entre 700 et 800 ans mais, dans l'ensemble, il s'agit d'un individu génétique âgé d'un millier d'années", a expliqué le chercheur à RIA Novosti.
Cette incroyable longévité s'explique par la capacité du sapin à se cloner lui-même : "dès qu'une tige meurt, une nouvelle émerge du même stock racinaire", a expliqué Kullman à National Geographic : "donc, l'arbre a une espérance de vie très longue.".
Ce record pourrait bien être battu puisque la calotte glaciaire a fondu en Suède avec la fin de l'âge glaciaire il y a environ 11 000 ans.
Leif Kullman compare les sapins découverts en Suède avec des pins américains, connus par la science grâce à des recherches antérieures : "Dans la toundra boisée des montagnes d'Amérique du Nord, on voit pousser des sapins (Bristlecone Pine) âgés de 4 000 à 5 000 ans", a indiqué le professeur Kullman, ajoutant que la question de la datation des arbres est toutefois assez compliquée.

Le plus vieil arbre du monde a été baptisé Old Tjikko (vieux Tjikko) par le chercheur, en hommage à son chien mort.

 

L’olivier de Kavousi et ses légendes locales

Evoquer l’olivier de Kavousi avec un Crétois, c’est comme ouvrir le livre des légendes. Chacun ou presque y va de son explication, de sa datation et de ses affirmations : plus vieil olivier de Crète, plus vieux de Grèce, plus vieux de Méditerranée, plus vieux du monde… Une chose est sure, il en impose, avec ses quelques 14,20 mètres de circonférence, planté sur son versant nord, le regard posé sur la mer Egée.

 

.................................