Intelligence animale:

les éléphants "pleurent" énormément
Les chats préfèrent poursuivre les souris plutôt que de jongler avec les atomes à basses températures. Quoique... Une intelligence est avérée chez les félins domestiques, doués d'une très bonne mémoire qui leur permet, par exemple, de résoudre des problèmes afin de s'adapter à leur environnement. Et les chats ne sont pas la seule espèce animale capable de discernement. Au contraire: la science la plus récente démontre que nos amies les bêtes ne le sont pas du tout et que certaines d'entre elles sont carrément de grosses têtes! Stars en leur royaume animal, voici Inky, Kanzi et Alex. Capacités cognitives développées, identifications complexes, compréhension du langage... Ces bêtes n'ont pas grand-chose à envier aux Homo sapiens qui les ont observés.
LIRE AUSSI >> Intelligence animale: les oiseaux, une créativité qui vole haut
Inky la pieuvre sauvage devait s'ennuyer dans l'aquarium national de Nouvelle-Zélande où elle était enfermée: elle s'est faufilée à travers une petite ouverture de son réservoir, et des empreintes de ventouses montrent qu'elle s'est frayé un chemin vers un tuyau d'évacuation des eaux se déversant dans l'océan.

Kanzi le bonobo a fabriqué des outils en pierre et, entraîné par la primatologue Sue Savage-Rumbaugh, s'est montré capable de comprendre la signification de 3000 mots. Quant à Alex, le perroquet gris du Gabon, il pouvait discuter avec l'éthologue Irene M. Pepperberg grâce à un vocabulaire de 150 mots, nommant une cinquantaine d'objets différents.

 

voir cette vidéo ci dessous !!!