LE MATIN A PEKIN....QUAND LES GENS VONT AU BOULOT

Comment la Chine a subitement dit adieu au scooter à essence
En moins de cinq ans, le scooter électrique a conquis l'Empire du milieu. Les raisons de cette transition express ? Une volonté non négociable, de la part des autorités, de limiter les émissions en ville. Et le dynamisme d'une industrie en quête de nouveaux marchés.
Dans l'esprit du visiteur européen, les grandes grandes villes chinoises sont souvent associées à une vaste pétarade de scooters. Mais une fois arrivé dans l'une de ces mégalopoles, surprise : Les deux-roues sont là, certes, mais pas un bruit ne s'en échappe. Et pour cause : tous sont électriques ! Étonnant ? Pas tant que ça.
Face à la hausse inédite des taux de pollution de l'air dans ses villes, le pays a lancé dès 2009 un plan ambitieux de développement du véhicule électrique.
D'abord testé dans 10 villes, ce projet s’est étendu à 25 autres par la suite. Treize milliards d’équivalent euros ont été dédié à cette politique de transport.
Des aides conséquentes ont notamment permis à tout un chacun d'investir dans l'électrique. Dans le même temps, plusieurs dizaines de villes chinoises ont décidé de limiter, voire supprimer les licences accordées aux conducteurs de deux-roues à essence.

 

source - Ajouté par Pignolo MarioP  ... 21 oct. 2018

 

voir la vidéo ci dessous